Aller au contenu principal

Sur la route d’EMMAÜS

09/11/2015

sdf

D’ aucuns partent sur les chemins de Compostelle, mon métier m’a mis sur la route d’Emmaüs. Autres compagnons, autres rencontres.

J’ai rencontré Xavier, la quarantaine révolue, grand, belle allure, décontracté, regard doux et bleu, pour une médiation dans son milieu professionnel.

Il vivait un conflit majeur avec sa collègue à la direction bicéphale de la communauté des compagnons d’Emmaüs. Je découvris cet ancien ingénieur aéronautique et me demandai pourquoi il avait décidé un aussi grand changement de vie. La réponse me vint grâce à ses approches non jugeantes, son humilité et sa volonté de créer du lien avec les autres.

La médiation connut des hauts et des bas. En découlèrent des échanges riches et parfois des vérités difficiles à entendre. Xavier sut (bien qu’en situation hiérarchique), accepter de sa subalterne des propos jugeants et agressifs. Il avait d’instinct intégré une des postures essentielles de la médiation : écouter l’autre dans ce qui est sa vérité, comportant parfois une part de mensonge (Mix subjectivité / mémoire / imagination). Cette expérience lui a permis, entre autres, de prendre conscience de l’impact qu’il pouvait avoir sur le fonctionnement d’un groupe et pourquoi les participants se ralliaient à son point de vue. Il comprit que sa forte personnalité, son esprit vif, son sens de la synthèse et sa créativité, pouvaient être un handicap ne lui permettant pas de faire émerger l’intelligence collective d’un groupe de réflexion. Est-ce cette prise de conscience de ce qu’il pouvait générer ou le   besoin d’un regard tiers sur son management, qui le conduisirent à me demander de l’accompagner dans un projet de création d’une direction collégiale ?

Il me confie alors que sa future équipe serait constituée de deux compagnons (dont un roumain qualifié de « pépite »), de la responsable du suivi social et administratif dans la communauté et de lui-même.

Pour y parvenir, nous avons mis en place des entretiens individuels et des rencontres collectives. L’objectif : travailler sur la RELATION entre les 3 dirigeants, comment créer du lien, écouter sans juger, permettre à l’équipe d’être créative puis transférer ces postures dans la collaboration avec les compagnons. À ce jour Xavier considère que l’équipe est soudée et, porté par ce constat, il est motivé pour que nous fassions éclore un esprit communautaire sur la COOPÉRATION * et une culture de L’EMPATHIE ** .

Sur la route d’EMMAÜS ma rencontre avec Xavier a été, et continue d’être, d’une extrême richesse car il incarne pour moi la philosophie d’une telle communauté qui est d’offrir un accueil inconditionnel pour une durée indéterminée à priori. Ces postures d’ouverture sont aux antipodes de nos pratiques sociales quotidiennes.

Faut-il rapprocher cet accompagnement plein d’humilité à l’égard des compagnons de celui évoqué par Maria MONTESSORI concernant les enfants ? « N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur. Alors, apprenons-leur à s’adapter ».

Vivre avec les autres sans penser pour eux, sans même leur suggérer une quelconque orientation traduit un travail sur la relation et l’empathie.

Ce sera mon prochain challenge avec l’équipe de XAVIER.


* OLIVIER ZARA  « Management de l’intelligence collective« 

** JEREMY RIFKIN  « Une nouvelle conscience pour un monde en crise – vers une civilisation de l’empathie« 

3 commentaires leave one →
  1. Marie Claude SABY permalink
    09/11/2015 9:56

    Billet bien reçu et belle illustration. Bisous du soir pour une bonne nuit.

    Ta Marie

  2. 10/11/2015 4:45

    Bravo Michel !! C’est un très bel article, faisant ressortir une grande humanité ! J’adore

  3. 19/11/2015 9:56

    Très juste, Michel, en ce qui concerne Xavier (hormis son âge !).
    Le parallèle entre le chemin de Compostelle et celui d’Emmaüs est très parlant : on ne sort ni de l’un ni de l’autre indemne …

    Et puis, cet article aura une portée bien au-delà des intéressés.

    Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :